Call

AntithEtik WebZine

Créé en 2001 par Olivier et Alexandra, Lands Of Past est plus qu'un groupe, c'est un collectif de 9 musiciens unis par la même passion. Apportant chacun sa pierre à l'édifice, ils enrichissent le concept musical basé sur l'atmosphérique et le mélancolique, le tout sur fond de metal. Et "Call", leur première démo 3 titres, fait déjà montre d'un incroyable talent. L'entraînant "Il seme maledetto" ouvre le bal avec un metal gothique atmosphérique dominé par un chant lyrique féminin (Asphodel), puis vient l'excellent "Fallen Pledge", à l'introduction soyeuse (piano – violoncelle), sur lequel le duo vocal Vince-Asphodel fonctionne à merveille. La montée en puissance qui se termine sur un très bon soli de guitare est vraiment bien vue. Le chant clair masculin et féminin est remarquable, ce qui n'est pas toujours le cas. La dernière compo "Corresia" est conçue un peu sur le même modèle que la précédente et elle est toute aussi bonne ! Sensibilité, émotion, charme et parfaite maîtrise instrumentale sont les gages de qualité de cette démo, une des meilleures reçues cette année d'autant plus que la production est irréprochable. Lands Of Past est sans conteste une future référence du genre en France ! A soutenir plus que jamais !

 

Ars Metallia

Amateurs de métal poétique et de chant féminin, voici encore un groupe que je vous suggère de suivre. Il s’agit d’un projet studio qui regroupe 5 garçons et 4 filles animés par une même passion : le métal « poétique ». Je prends ce terme car ranger ce groupe dans le métal gothique à chanteuse serait trop réducteur : bien sûr les amateurs du genre devraient apprécier, mais Lands of Past officie dans un registre moins grandiloquent que Epica ou Nightwish, moins pop que Lacuna Coil/Within Temptation, laissant primer l’émotion et la délicatesse plutôt que le côté épique pour les arrangements. Lands of Past, c’est une délicate dentelle finement ouvragée, bien que tissée de métal. Le premier titre est le plus complexe et le plus varié, avec de bons riffs entrainants, un chant soprano de qualité. L’apport du violoncelle et du piano ne sont certes pas originaux mais ils sont parfaitement intégrés et dosés. Sur le second titre, quelques samples sont placés avec bon goût et sobriété, on y assiste à un beau dialogue entre chanteur/chanteuse et les solos y sont superbes. Le dernier est basé sur un duo guitare acoustique/clavier, le chant des deux acteurs y est déchirant de beauté. L’un des points forts du groupe tient assurément dans ses chants : soprano, féminin éthéré et masculin, les trois types de chant sont très convaincants, avec mention spéciale pour le chant féminin atmosphérique, envoûtant et enchanteur à souhait. La production est correcte mais s’il faut améliorer quelque chose, je dirais soigner le son des guitares et des claviers. A suivre, car il ne leur manque vraiment pas grand chose, si ce n’est quelques titres de plus plus pour faire un album complet !

 

Audiometal

Une atmosphère sombre... de toute beauté... bercée par un synthé apaisant... et une guitare nous tirant de temps à autre de notre planant sommeil, pour nous offrir trois magnifiques titres des plus prometteurs, dans un mélange de métal gothique et de sonorités aux frontieres d'une musique néoclassique à la Dark Sanctuary. Voila comment on pourrait résumer, cette démo "Call" de Lands of past, prélude au premier album, qui comme le souhaite le groupe devrait sortir automne 2005. Album que l'on attend avec impatience à l'alléchante écoute de ces trois titres.

 

Le premier titre "il Seme Maledetto", démarre sur des nappes de synthé et la guitare fait vite son apparition pour donner de la circonstance et de la puissance au morceau, avant de se taire l'espace d'un instant, pour laisser planer le doux chant d'une guitare seche et d'un violoncelle. Des choeurs se font entendre, malheuresement trop bas... dommage... une voix lyrique de toute beauté s'élève et se marie trés bien au coté métal de la musique de Lands of past, qui laisse également apparaitre de magnifiques passages choeurs-violoncelles-guitare sèche ou encore piano.

Un air de piano se fait entendre, rejoint par le doux son du violoncelle, c'est l'intro de "Fallen pledge", morceau plus calme que le précedent. La voix lyrique s'élève de nouveau, mais cette fois moins haut perchée, plus posée et plus sereine. C'est dans ce titre qu'apparait le chant masculin, bercé par quelque sons typées sample et produit par des effet de guitare, qui je pense n'étaient pas nécessaire dans ce cas précis, dommage!

et les premieres notes du dernier titre retentissent déjà... nappes de synthé, guitare sèche et violoncelle... c'est l'enchantement... et un chant inventé aux sonorités italiennes fait son apparition, "Corresia", c'est sublime...suivit d'un chant masculin en anglais, le tout toujours accompagné de guitare sèche et sur certains passages cela peut s'avérer dommage, car voix et nappes de synthé aurait donné un aspect peut etre plus planant. Mais cela n'enlève rien à la beauté du morceau malgré tout. Exeptionnel!

 

Niveau qualité des compos il n'y a aucun doutes, elles sont de qualité et nous laisse dans l'attente d'un album, qui nous l'espérons, sera en mesure de nous satisfaire autant que cette agréable démo et même mieux en ce qui concerne certains arrangements et la qualité de la production. Mon opinion reste par contre mitigée sur le chant masculin, qui est de qualité certes, mais qui s'envole vers des tonalités un peu trop élevées à mon gout, qui sur la longueur peuvent déplaire comme plaire, laissons parler votre jugement donc!

 

"Call" est un appel auquel je réponds sans hésitation... entendez cette voix et laissez vous entrainer dans cette atmosphère... soyez séduit!

 

Darkmag

C’est déjà énorme lorsqu’un groupe de musique arrive à générer chez l’auditeur un sentiment véritable. Ici, grisaille et tristesse sont au rendez-vous, nous plongeant dans une douce torpeur et nous laissant sombrer dans un abandon de soi-même qui n’est pas des plus désagréables.

 

Pourtant...

Pourtant, Lands of Past n’est pas un énième groupe à chanteuse malgré la sublime voix qui nous conduit tout au long du cheminement de cette démo. Lands of Past n’est pas non plus un groupe de heavy metal malgré cette voix masculine qui ponctue certains titres et qui peut, malgré tout, aisément se rapporter à ce genre noble. Lands of Past crée une musique qui lui est personnelle, à la croisée de tous ces genres précités.

 

Pourtant...

Pourtant, le groupe pourrait presque être comparé à Therion. Enfin, sans les chœurs et sans ce qui fait Therion... La technique et le mixage sont irréprochables. Chaque instrumentiste, comme chaque voix, est époustouflant de classe et de maîtrise. Mais cette technique devient vite trop démonstrative et les morceaux manquent à mon goût de pêche. Pas assez ou trop... Je ne sais pas... Tout est parfait et pourtant...

 

Pourtant, il manque un tout petit truc au groupe pour nous balancer une première démo de génie. Le temps d’abord. Tout est trop court. A peine commence-t-on à pénétrer l’univers de Lands of Past que tout s’arrête. Frustrant. Il faudra donc attendre pour voir si ce jeune groupe français arrivera à transformer l’essai amorcé ici. Time will tell.

 

Fannzic

Nous n’avons pas affaire ici à un groupe, mais à un projet studio. LANDS OF PAST est en effet l’œuvre de deux musiciens, Olivier et Alexandra, qui en 2001 ont donné vie à des lignes musicales. Ce sont donc ni plus ni moins que des guests qui sont venus se joindre au projet pour sortir cette démo de trois titres. On a donc dans les oreilles une musique heavy mélodique au chant lyrique. Forcément, il vaut mieux apprécier le style dont il est question pour parcourir les quelques 12 minutes de la démo « Call »… Je dois avouer, à titre personnel, ne pas être dans ce cas… Du coup la musique de LANDS OF PAST ne me parle pas une seule seconde, même si je reconnais volontiers les talents de chanteurs et de musiciens présentés ici, et en particulier la voix époustoufflante d’Asphodel (NOWONMAÏ). Le chant, lyrique je le disais, au point d’en être presque religieux s’appuie sur une instrumentation souvent classique et discrète, parfois plus « metal », rapprochant WITHIN TEMPTATION ou EPICA. Je n’aime pas parler d’EPICA dans une chronique parce que j’abhorre ce groupe et du coup j’ai peur d’être réducteur… Rassurez vous (sauf si vous aimez EPICA), LANDS OF PAST va plus loin et propose à n’en pas douter une musique plus riche, plus inspirée et les ambiances claviers / violons / cordes sont nettement plus chiadées. Je ne peux pas vraiment en dire plus, ce disque dépasse le cadre de mes compétences metalliques (si tant est que cet album ait vraiment à voir avec le métal… là encore je pense que ce serait réducteur), écoutez ce projet musical si vous aimez entendre de très bons chanteurs sur de belles mélodies et si le lyrisme ne vous fait pas peur !

 

Heavylaw

Alors qu’en France la sphère métal se découvre des points de rouille par ci par là, nous pouvons compter sur l’enthousiasme de nos métalleux nationaux pour diligenter une résistance qui, je l’espère, ne sera pas un combat d’arrière-garde. Nouveaux venus en nos métalliques contrées, LANDS OF PAST nous propose ici une démo de trois titres. Ils sont neuf à composer ce groupe, je ne les citerai donc pas tous. Et manifestement inspirés par cette scène métal finlandaise et hollandaise qui met si bien en avant la voix féminine.

Le premier morceau, IL SEME MALEDETTO, ne laisse en effet aucun doute quant aux sources d’inspiration de LANDS OF PAST. Le son est de très bonne qualité, décidément elle est loin l’époque du son bidouillé sur un pauvre huit pistes…. Rien à redire non plus sur les qualités artistiques des musiciens. Ils sont six derrière les instruments et en usent avec une sobriété de bon goût. Si le schéma habituel couplet-refrain est absent, la mélodie reste agréable. Mais la voix d’Asphodel paraît comme timide ou pas assez assurée.

Cela change avec FALLEN PLEDGE. La voix féminine est cette fois parfaitement posée et nous offre même un très beau duo avec une voix masculine, celle de Vince. Les deux sont gorgées à l’envie d’une émotion qui contribue à l’ambiance romantique de ce titre, très bien secondées par un piano et un violoncelle, avant que des guitares incisives ne donnent une tournure plus dramatique à ce FALLEN PLEDGE en prenant la place du chant.

Quelques chœurs discrets pour CORRESIA, la guitare acoustique remplace le piano et un duo vocal encore une fois frissonnant, mais pour 2mn40 seulement !!! Alors là, vous nous la jouez brutale les p’tits gars ! Imaginez la scène : Je suis confortablement vautré dans mon fauteuil club simili cuir jaune canard, ma main gauche gratouillant machinalement Polochon, notre chat persan et ronronnant. Les persiennes, baissées, laissent filtrer ce qu’il faut de lumière cramoisie par un soleil couchant, et au moment où mes lèvres se portent à la rencontre d’un pur malt millésimé, pfft, exit Asphodel et Vince !

Alors bon, difficile de juger –et de noter- un groupe sur trois titres, qui plus est, enregistrés à des époques différentes. On constatera quand même que LANDS OF PAST dispose d’un réel potentiel qu’ils devront mettre au service d’un cheminement de préférence le plus personnel possible (en ce qui me concerne, les duos, ça me va très bien !)

En attendant l’album, les heavylawmaniacs pourront aller à leur rencontre sur leur site :

www.landsofpast.com et ainsi encourager Alexandra, Olivier, Asphodel, Vince, Sébastien, Gwendoline ( quel joli prénom !) Jean-Yves ( euh oui, c’est un très joli prénom aussi…), Olivier (encore) et Marlène. Bon ben finalement, je les ai tous cités….

 

La part d'Ombre

Amateurs de Within Temptation, After Forever ou encore Epica, votre passage en ces lignes ne sera point de temps perdu car LANDS OF PAST n'est pas de ces pales et simples clones face auxquels la tendance du moment veut que l'on y soit régulièrement confrontée.. Peut-être d'ailleurs certains d'entre vous se rappelleront cette formation qui fut une des premières à marquer la transition pour la part d'ombre du passage fanzine à celui de webzine à travers une interview ! Pour les intéressés, à l'époque et déjà sous un grand line up, cette assemblée semblait se tourner vers un projet dit d'atmo/sympho médiéval basé sur des ambiances quasi religieuses et porté par des chants féminins aérés et délicats. Bref... Depuis, c'est l'intrusion de guitares et batterie qui a marqué le pas pour LANDS OF PAST de l'atmo à une apparence plus proche de l'heavy symphonique ! Quelle surprise donc ! Notamment lorsque l'on constate que la formation a su tout en continuant à développer et conserver son côté atmosphérique, l'intégrer à merveille à des notes légères et métalliques ,et ce, sur des riffs parfois bien entraînants ou mélodique avec pour exemple une approche gothique en "Il seme Maledetto" et heavy/progressive pour "Fallen pledge" ! Mais au delà dans cette identité, il est question d'unité en ce "Call" ! Unité de symphonies, de chants et d'accroches. Unité construite autour d'un line up constitué de pas moins de neuf membres !!! De quoi peaufiner, vous devinerez, le travail tant par exemple dans les voix. Féminine pour l'une et de grandeur. Sublime et élancée. D'obédience classique et de mélancolie parfois proche d'un esprit dark ou en choeur à un chant masculin pas moins flatté de clarté (Fallen Pledge) (Corresia).. Ou encore les ambiances, symphonies et atmosphères ! Effleurant le classique sous l'apport de touches pianotées et la présence aussi légère qu'une caresse d'un violoncelle. Approchant parfois l'acoustique. Assemblant soudain ce tout en des symphonies gothiques (Il seme maladello) ou encore osant apporter quelques touches et atmosphères électros du meilleur effet (Fallen pledge)... et finalement ces atmosphères atmo/dark très posées et planantes. Tant empreintes de mélancolie et de sagesse en Corresia où l'appendice médiéval se développera le plus ! Nul doute, quelque soit le domaine où LANDS OF PAST se présente, il convainc ! Et ces trois titres nous en offrent pleinement les saveurs et émotions ! Alors en sachant que "Call" n'est qu'une démo de présentation en attendant l'arrivée d'un album complet, on ne peut qu'être impatient, car cet avant goût est disons le sans vergogne, des plus exquis !!!

 

Les acteurs de l'Ombre

Pour faire un peu mieux connaître « Lands of Past » et vous le situer dans le temps, je vais vous conter leur histoire qui débute en 2001 à Aubagne (près de Marseille).

A la base, cette formation est un duo, qui pour réaliser ce projet, s’est composée de huit membres et ils nous offrent là leur première démo : « Call », composée de trois morceaux.

Voyons cela de plus près !

« Il seme maledetto » ouvre les portes de Lands of Past avec une nappe synthé ténébreuse où vont se poser guitares et autres instruments. Le chant haut perché d’ Asphodel donne les couleurs à une rythmique appuyée et les arrangements orchestraux et ambiance apportent un côté très néoclassique ainsi que la présence du violoncelle qui confirme le tout dans cette branche, pas si évidente et pourtant si utilisée dans ce milieu.

« Fallen Pledge » offre la totalité des musiciens à nos ouïes infatigables. Une douce mélodie au piano s’engage, accompagnée d’un violoncelle délicat servant de ligne conductrice aux chants, ou plutôt au dialogue vocalistique…Une montée s’effectue et tout montre que la cohésion est bien là, rythmiques pêchues, solo impeccable et d’une pureté irréprochable.

Une belle œuvre….

Pour ce qui est de l’originalité, elle reste pour l’instant presque inexistante, mais il s’agit là d’un premier jet et à ce titre cette jeune formation s’est débrouillée à merveille. Maintenant ne crions pas victoire et attendons avec impatience la suite des évènements que j’espère très prometteurs pour eux…

 

Maitres du metal

Lands Of Past est avant tout présenté comme un projet studio orchestré par Olivier et Alexandra. Autour de ce duo se sont greffés différents musiciens talentueux afin de donner vie à cette démo puis à un album à la rentrée. Call se compose de trois titres, le premier "It seme maledetto" commence sur un riff heavy très entraînant puis intervient la douce voix d'Asphodel. Son chant lyrique est parfaitement maîtrisé, on pense bien sûr tout de suite à des groupes comme Nightwish, After Forever ou Epica, mais Lands of Past a sa propre identité musicale. Sur le second morceau "Fallen Pledge" vient s'ajouter la voix de Vince pour répondre au chant d'Asphodel ; l'intro au piano et au violoncelle est magnifique. Le duo de chanteur fonctionne parfaitement, le refrain rentre très vite en tête, et cela pour notre plus grand bonheur tant il est doux et mélodieux. La seconde partie de la chanson est plus rapide, une guitare solo vient s'ajouter à la composition, il est néanmoins dommage que la chanson se termine si vite. Le troisième morceau "Corresia" est du même ordre que le précédent, il s'agit d'une douce balade féerique.

Cette démo promet le meilleur pour le futur album de Lands Of Past prévu à la rentrée, ils arrivent à se démarquer des autres groupes évoluant dans le même univers, ce qui n'est pas chose aisée tant le style est à la mode en ce moment. Le chant aérien masculin y est pour beaucoup. Lands Of Past est à coup sûr un groupe prometteur, et leur premier album risquerait bien de faire parler d'eux.

 

Metal chroniques

Lands Of Past n'est pas un groupe à proprement parler, il est un réel projet studio. Tous les musiciens qui s'y sont greffés ont apporté leur touche technique, sans altérer le noyau des compositions (par Olivier et Alexandra). La participation de certains membres a permis à la musique de Lands Of Past de s'étoffer.

 

Première démo pour Lands of Past en attendant un album pour la rentrée, un petit aperçu donc pour ce projet prenant naissance vers Aubagne et dont la mélancolie et l’émotion sont les maîtres mots, ces quelques minutes nous laissent apprécier le travail de composition tout en retenue des deux compositeurs. Plongée garantie dans les méandres de la poésie instrumentale lorsque débute le premier titre sur lequel se croise guitare au riff sobre, violoncelle lancinant mais au combien excellent.

 

Le travail sur les ambiances est assez divin, le piano sur l’intro de "Fallen Pledge" voit sa complainte de nouveau accompagnée par le violoncelle qui marque de son empreinte discrète chaque composition. La voix de Vince, intervenant sur ce deuxième titre, marque par la gravité de la déclinaison des paroles et l’intervention d’Asphodel rajoute à l’émotion alors que la musique se fait plutôt anecdotique (les quelques notes électros sont pourtant bien audibles), l’accélération heavy assez classique mais au solo enjôleur montre une facette de Lands of Past qui restera bien peu marquante sur cette démo mais on espère retrouver ce moment amplifié sur l’album aidant ainsi à prouver les talents de composition des deux comparses à peine entre aperçu ici, douze minutes sont bien courtes pour profiter de ce petit théâtre des émotions.

 

"Corresia" prouve encore une fois si nécessaire la grande capacité émotionnelle de la musique complétée par les vocaux un peu trop envahissant du chanteur (à mon goût) cassant par la même la magie instrumentale et la tendresse vocale que parvient à exprimer Asphodel, le mix intégrant sa voix au sein de la musique accentuant ainsi la grande sensibilité de l’ensemble.

 

Une esquisse de ce qui pourrait s’avérer comme un très bon album de « heavy » (terme un peu galvaudé à l’écoute de ce "Call") à la fois très sobre dans sa puissance mais magnifiquement emprunt de beauté et de lyrisme.

 

En espérant que l’album prolonge un plaisir bien court. Acte I scène I avec cette démo, l’entracte va être long en attendant la scène II et les dix titres de "Call of The Depths".

 

Sobriété et richesse émotionnelle de ces trois titres sont une bien belle façon de découvrir et de vouloir en entendre plus. N’est ce pas là l’essentiel !

 

Metal Fly

Comme quoi, il n' y a pas que du metal-hardcore à Aubagne! Formé en 2001 à l' initiative d' Olivier et Alexandra, Lands Of Past se définit comme un projet studio. Progressivement rejoint par d' autres membres, la musique de LOP prend vit et les sonorités de son metal atmo s' enrichissent et deviennent plus variées pour constituer sur cette démo une véritable aventure "médiévale, gothique et métallique" ...

 

Dès les premières notes, on se rend vite compte de leur talent. Compos léchées et aériennes où sont agencées à la perfection voix féminines magnifiques et voix masculine puissante (rappelant sur "Fallen Pledge" celle du chanteur de Rhapsody ), guitares heavy contre claviers et violoncelle majestueux etc. Bref un metal atmo de qualité mais qui réussi aussi à éviter les comparaisons trop faciles avec les maîtres du genre ce qui n' est pas chose aussi aisée!

 

Bref, ce "Call" est une bonne démo dont on en regrettera que sa trop courte durée ...

 

Metal France

Metal symphonique mélodique. Lands Of Past est comme son nom l'indique un groupe qui pourrait venir d'un autre temps tant sa musique a le don de nous transporter et nous plonger dans un univers mélancolique et chimérique.

 

Avec Lands Of Past l'auditeur se retrouve dans l'émotion pure. Cette démo dégage en effet toute une palette d'émotions comme la mélancolie, la tristesse, le tragique ou encore la noirceur, autant d'éléments transcendés par la sublime voix d'Asphodel. Car l'élément essentiel de l'album est cette voix féminine diaphane essentielle qui pourrait facilement rivaliser avec celle de Simone (Epica), Amy (Evanescence) ou Flore (After forever).

 

Les trois chansons de cette démo manquent un peu d'homogénéité mais restent de bonnes compositions avec un vrai travail d'arrangement. La présence d'un violoncelle (remarquablement bien utilisé) renforce le côté solennel et charnel de la musique de Lands Of Past.

 

Bien qu'étant plus un projet studio qu'un groupe à part entière, on souhaite à Lands Of Past de persévérer dans cette voie et surtout de rester dans l'émotion pure. Une formation qui a de grandes chances de se faire signer et donc à suivre de très près ...

 

Metal Impact

Formé en 2001, LANDS OF PAST n’est pas à proprement parler un groupe. Il s’agit davantage d’un projet monté par un couple de compositeurs qui s’est peu à peu entouré d’un nombre croissant de musiciens. Ainsi, cette première démo aura nécessité le concours de 9 membres !

L’écriture n’est pas rigide ce qui permet à la formation de faire varier les ambiances au grès de son humeur.

Le premier titre est résolument mélancolique, il démarre sur une intro au synthé qui lui donne immédiatement sa touche Dark, puis surgissent un phrasé de guitare et une rythmique Metal. Le chant lyrique féminin est clairement le principal intérêt de ce titre qui lui est d’ailleurs entièrement dédié car les ajouts de violon, de violoncelle et les arpèges de guitare ne font que soutenir cette voix. Le schéma est assez classique mais il faut admettre que l’écoute est plaisante.

Le second titre débute également dans la nostalgie avec une intro au violoncelle, suivie par un chant féminin très convaincant auquel répond un chant masculin clair. Hélas, le bonheur ne dure pas longtemps car les deux chants se répondent dans ce qui pourrait bien ressembler à une comédie musicale de Gérard Presgurvic. C’est également le cas du dernier titre “Corresia”, une ballade langoureuse. Et c’est le principal (le seul ?) défaut de cette démo : le tout est franchement mélodique et la puissance - lorsqu’il y en a - a bien du mal à resurgir. Call est donc une œuvre davantage mélodique et atmosphérique que Metal ; elle a du mal a marier les deux tendances. Espérons que le groupe saura trouver un meilleur équilibre sur un album qui mériterait de voir le jour.

Il est indispensable de complimenter le travail du guitariste solo qui fait un travail remarquable sur “Fallen Pledge” où il trouve le ton juste.

Côté production, on a plutôt de quoi se réjouir. On peut toutefois noter un crachouilli des cymbales – mixées trop haut, de toutes façons. Mais le travail est sérieux et soigné, il ne gâche en rien notre écoute.

 

Metal Sickness

Lands Of Past, s'est crée sous l'impulsion d'Alexandra et Olivier en 2001 mais ce n'est pas un groupe à proprement parler ; c'est un réel projet studio. Tous les musiciens qui s'y sont greffés ont apporté leur touche technique, sans altérer le noyau des compositions. La participation de certains membres notamment Asphodel (Nowonmaï et Forbidden Grace) et Vince a permis à la musique de Lands Of Past de s'étoffer.

 

Tout d'abord je dois avouer que contrairement à ce que je pensais, Lands Of Past est un groupe avec une forte identité et personnalité. Dès le premier titre "Il Seme Maledello", on sent que le potentiel du groupe est prêt à exploser grâce à un important travail de composition indéniable (l'amalgame violoncelle/piano/clavier/guitare est superbe) et la non moins superbe voix cristalline d'Asphodel qui donne un côté aérien à l'ensemble.

De leurs côtés, les claviers d'Alexandra et Olivier donnent pas mal de corps aux morceaux qui prennent toute leur ampleur avec l'entrée des guitares et des lignes de chant. Mais ce qui scotche le plus c'est l'étonnante maîtrise des atmosphères médiévales et mélancoliques ("Fallen Pledge" avec le chant de Vince en est un bon exemple).

 

Comme vous l'aurez compris, tout est donc question d'ambiances dans la musique de Lands Of Past. Et à ce petit jeu, la groupe n'a pas lésiner sur les moyens avec une production des plus pures que l'on peut retrouver chez certains groupes professionnels. Ainsi, chaque sonorité, chaque note apportée par un instrument est remarquablement mise en avant pour capter les ambiances mises en place.

Pour ce qui est du chant, Asphodel et Vince s'en tirent à merveille, bien que personnellement je suis beaucoup plus sensible à la voix claire d'Asphodel (et oui, on ne se refait pas !).

 

Difficile de se faire une véritable opinion bien tranchée de la musique assez vaste de Lands Of Past en seulement trois morceaux. Cependant, on ne peut pas nier l'évidence que le groupe maîtrise parfaitement les atmosphères dans lesquelles l'auditeur se trouve plongé. Il faut maintenant attendre la confirmation de ce (très) bon début. A quand l'album ?

 

Metalland

Voici trois titres pour se faire une idée qui a muri et éclot dans la tête de deux artistes pour finir dans les mains (ou les voix) de neuf musiciens. Ce projet est à tendance métal et pourrait ressembler à ce que fait ou tente de faire les groupes dit gothiques composés de musiciens talentueux et de voix féminine et masculine d'un bon accabit. C'est tout du moins ce que l'on pense à l'écoute du premier morceau mais dès le second (et encore plus lors du troisième) on s'aperçoit très vite que Lands Of Past à une entité forte notamment au niveau de la mélodie et au lieu de s'enfermer dans du doom ou du gothique "bas de gamme" ils vont chercher beaucoup plus loin. Tout en s'appuyant sur des voix sublimes (notamment la voix claire masculine puissante mais belle) mais aussi sur des parties instrumentales reflétant tout un tas d'émotions subtiles et agréables. Loin de se placer dans des univers extrêmes, le groupe se déplace légèrement dans des contrées métalliques douces et plaisante. Le seul regret est que ces trois titres se finissent trop vite et notamment le troisième que l'on aurait bien vu durer un peu plus longtemps.

 

Metallian Magazine numéro 41

Chronique dans Metallian numéro 41 paru en Septembre 2005 :

Lands of past

Call

 

Gothic Metal A Voix Féminine

Vous qui cherchez la perle dans l'obscur labyrinthe de l'underground, vous qui

traquez perpétuellement les prémices d’une gloire annoncée… Jetez donc une

oreille à Lands Of Past, évidente promesse d’un bel avenir artistique aux

envolées lyriques toutes empreintes de sonorités classique médiévales et

d’intonations gothiques romantiques. Certes, les trois titres présentés ici

sont un peu courts pour se donner une idée d’un éventuel album, mais sont déjà

porteurs d’un sacré potentiel. Rien de révolutionnaire, mais leur pratique du

métal gothique est maîtrisée de façon deja très correcte, à part quelques

défaults de production ( voix trop en retrait et son trop bas… ). Leur marge

d’évolution semble encore bien grande pour atteindre un stade de maturité bien

plus conséquent, alors gardons les yeux et surtout les oreilles grandes

ouvertes pour écouter ce qu’ils auront très certainement à nous proposer ces

prochains mois…

 

MoratoriuM

Chers lecteurs bienvenue dans cette aventure médiévale, gothique et métallique qu'est LAND OF PAST !!! Cette formation est avant tout un projet studio à l'origine d'Olivier (compositeur) et d'Alexandra (compositrice, parolière). Très vite, ils ressentent le besoin de donner vie à leurs compositions et font appel à différents membres qui apportent leur touche personnelle et technique.

 

En l'attente de leur premier album qui devrait voir le jour, la formation nous donne un avant goût de leur talent avec cette démo 3 titres intitulé "call". Dès le premier morceau on accroche avec une superbe intro au claviers puis entre en scène les guitares, la batterie et la magnifique voix d'Alexandra qui nous captive et nous attire tel un aimant !!!

 

Tous les titres possèdent leur propre style et en aucun cas ils ne se ressemblent. Tous les éléments sont réunis pour nous faire apprécier ce "Call" à sa juste valeur. Leur musique déborde d'imagination et les instruments (claviers, violon...) sont omniprésents. Moi qui ne connaissait pas ce groupe je dois dire que je suis agréablement surpris par la qualité et la recherche musicale de LAND OF PAST.

 

Rythmiques accrocheuses, solos, atmosphères étranges, voix envoûtante .... bref autant d'éléments qui font la qualité de cette démo 3 titres et qui nous font penser que ce futur album à venir sera un réel bonheur. Dépêchez-vous on ne tient plus !!!

 

Côté production, le son est nickel et propre ce qui permet à leur musique d'être mise en valeur et de pouvoir apprécier cet ensemble homogène et subtil.

 

Amateurs de musique gothique et atmosphérique cette démo est pour vous !!!

 

Musique Extreme

Lands of Past is a really climatic band where every composition is full of melancholy and ethereal sounds. But at the same time the band has a lot of power, creating good climaxes in their music. Here we have a combination of guitar riffs that deliver sad melodies with orchestrating keyboards that are fundamental to create the atmospheres that are so essential to achieve the beautiful sadness that Lands of Past transmits to the listener. And one of the essential elements here are the keyboards played by Alexandra Quéro. And another of the main things here is the vocal work where the voice of Marlene adds a lot of beauty to the music. This band left me wanting to listen more from their wonderful sad music.

 

Traduction :

Lands of Past est un groupe ou se dégagent diverses ambiances, ou chaque

composition reflètent mélancolie et sons éthérés. Cependant on découvre à la

fois une certaine puissance avec de nombreux moments intenses. On se trouve

face à la combinaison de riffs de guitare délivrant de belles et tristes

mélodies, mêlés à des orchestrations de clavier qui sont le fondement même des

atmosphères,

essentielles à la compréhension de la fascinante et sombre beauté transmise à

l’auditoire de Lands of Past. Un des éléments essentiels ici est donc le

clavier interprété par Alexandra Quéro. Un autre élément d’importance, le

travail vocal effectué par Asphodel qui apporte beaucoup à la beauté de la

musique. Ce groupe me donne envie d’écouter d’avantage leur merveilleuse et

mélancolique musique…

 

Nouvelle vague Magazine

" La passion peut faire des merveilles. Land of past en est la preuve vivante. Tout a commencé par un projet musical. Le groupe s’est formé petit à petit, les instrumentistes se greffent les uns après les autres et étoffent la musique. On peut ainsi entendre guitares, basses, piano, synthé, violoncelle et batterie. Et pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Il fallait bien des chanteurs pour agrémenter le tout. Ils ont trouvé leurs voix en Asphodel, (chanteuse de Nowonmaï et Forbidden Grace) et Vince. Écoutez ce CD et laissez-vous envahir par une atmosphère puissante et délicate à la fois. La rythmique jonglant entre métal et musique crépusculaire douce et enivrante est un régal pour les oreilles. Loin d’être du métal bourrin où ça hurle à tout va et où seules les guitares électriques s’amusent, les instruments agressifs comme la batterie s’associent au violoncelle ou au piano, pour enfin ne faire qu’un. Et les voix… Des tessitures et des timbres oniriques qui vous envoûtent dès la première seconde. Une sensibilité qui prend vie, avec un album qui prend au cœur. "

 

Pavillon 666

Lands of past est en réalité un duo ( olivier et Alexandra ) crée en 2001 sur lequel c'est greffé tout un tas de ( talentueux ) musiciens afin de nous donner cette petite démo trois titres qu'est ' call ', et juste avant de nous livrer un album prévu pour cette fin d'année 2005.

On commence donc la galette avec le premier titre qu' est ' Il seme maledetto ', qui débute de façon assez orchestrale, une rythmique entraînante vient s'y ajouter, puis l'ambiance retombe avec un violoncelle mélancolique à souhait et la voix de la chanteuse arrive. Et le niveau vocal de celle-ci est très bon, c'est un chant lyrique vraiment réussi. Des touches de piano par ci, de synthé par là, le titre est assez riche, normal me direz vous lorsque 9 musiciens composent Lands of Past !

En tout cas ce titre est une véritable merveille auditive, rempli de mélancolie, de subtilité, d'arrangements mélodieux sous fond de metal, un quasi sans faute.

Puis viens ' Fallen pledge ', avec une intro piano / violoncelle de toute beauté, un chant aérien et lyrique féminin magistral, et avec également un chant masculin clair que j'ai trouvé vraiment bon. Ce duo marche très bien, et arrive à nous donner de véritables émotions, c'est convaincant et réussi. La première partie de ce titre est assez calme, la tempête arrive sur la seconde partie avec une guitare solo qui nous sort le grand jeu, dommage néanmoins que ce titre ne se poursuis pas d'avantage !

Pour conclure cette démo, le titre ' Corresia ' , avec toujours ce violoncelle qui est un grand plus, avec guitare acoustique, un chant très mélodique, toujours avec ce duo masculin / féminin qui marche fort bien. Ici pas de metal mais plus une titre atmosphérique et mélancolique. Vraiment dommage que le titre ne dure que si peu de temps...

Donc les points forts sont la richesse et les arrangements des compos, avec un style assez proche de groupes tels que Dying tears, les bémols seront dans la longueur des titres ( trop courts ) et la production qui je l'espère sera encore meilleure pour leur prochain album. Dans tous les cas, un groupe vraiment prometteur et qui , si il continue dans cette lancée, devrait très vite cartonner.

 

Scareculture

Lands of Past est une formation française plutôt récente, et c'est avec cette première démo de trois titres Call que nous les découvrons. Ils préfèrent parler de "projet studio" plutôt que de "groupe", étant donné que leurs compositions sont le fruit de la rencontre de plusieurs musiciens.

Dans ce cas de figure assez particulier, on peut se déjà se douter que leur son est propre et techniquement au point. Et en effet, c'est bien le cas. Dans une atmosphère typiquement gothique, romantique et poétique, la musique ainsi que les chants sont très bien maitrisés mais le tout est horriblement terne. Malgré la fluidité des mélodies et le coffre des vocalistes, j'ai en face de moi une bonne copie d'un Nightwish doublé d'un Dying Tears, mais cela reste malgré tout une copie.

Au final, c'est un bon début mais il manque certainement beaucoup de caractère et de transcendance à cette démo pour qu'elle puisse décoller. C'est un premier jet qui me laisse sur ma faim, mais les fans du genre seront peut-être plus élogieux.

 

Spirit of metal

Première démo de ce groupe français de metal sympho-gothic. Peu de groupe français de ce style n’arrive à se faire une place dans le milieu du metal mais ce tout jeune groupe a le potentiel d’y arriver ! Quels sont les atouts de ce projet studio ?

Lands Of Past se rapproche beaucoup de Nightwish mais on est loin d’un vulgaire plagia. Il garde quand même une grande originalité dans ses compositions. Les titres ne sont pas des prouesses techniques mais ils restent plus que corrects et possèdent chacun une ambiance envoûtante et un rythme assez entraîneur...

Au niveau du chant, le répertoire est assez complet avec deux chanteuses (dont une qui fait les chœurs) et un chanteur. La voie féminine se rapproche de la voie de Tarja Turunen se qui devrait plaire à plus d’un !

Le premier titre intitulé « Il seme maledetto » possède deux rythmes différents : un rapide a la guitare électrique et un autre plus doux au violoncelle. Le défaut majeur de « Il seme maledetto » vient du rythme du chant. Certes il est plus que magnifique mais n’altère trop peu de rythme.

Le second titre « Fallen Pledge » est le titre le plus technique de la démo. L’intro au violoncelle est de toute beauté et le solo de guitare à la fin y est hyper rapide ! Le duo Vince avec Asphodel colle à merveille. De plus, le refrain est vraiment entraînant… Que demander de plus ?

Le dernier titre « Corresia » est une courte ballade reprenant les qualités de « Fallen Pledge ».

En résumé, Lands Of Past est un bon groupe dans son genre. Il fait preuve d’originalité et possède de bonnes qualités qui font d’un CD un bon CD. A surveiller de prés pour, je l’espère, un album prochainement. Suprême

 

The French Touch

Fondé au départ comme un duo par Alexandra Quéro (claviers) et Olivier Jablonski (piano, guitare), Lands of past s'est peu à peu étoffé d'un nombre conséquent de participants suivant les besoins et envies du moment. Délibérément gothique et métallique, Lands of past n'en est pas pour autant un énième groupe de metal gothique au sens traditionnel du terme. En effet le groupe fait surtout appel à des lignes classiques au piano et au violoncelle, notamment sur le premier titre, "Il seme maledetto". Pour porter ses textes, Lands of past a fait appel à Asphodel (chanteuse au sein de Forbidden Grace et de Nowonmaï, où l'on retrouve également des membres de Furia) et le groupe prend depuis des airs de Within Temptation ou Nightwish. Mais Lands of past tient la comparaison et aurait même pu mixer plus avant la voix de la chanteuse sans perdre sa personnalité. Le disque continue avec "Fallen pledge" qui introduit un chanteur masculin en la personne de Vince : dommage puisque là on retombe dans le cliché du dialogue masculin / féminin si cher aux groupes gothiques; dommage également que Vince se laisse parfois emporter par son texte et se mette à le déclamer de façon un peu ridicule. Le morceau est par ailleurs bien construit, avec une montée en puissance sur le chant, puis un solo de guitare qui conclue le titre, qui aurait peut-être gagné à être plus long, en creusant la partie instrumentale finale. "Corresia" conclue cette démo, avec ce que je suppose être un titre inachevé ... ? En effet Vince prend plus d'importance au chant et se lâche dans le kitsch, alors que la partie instrumentale s'achève trop rapidement.

 

Avec neuf membres dont deux chanteurs, Lands of past a les moyens de faire quelque chose de peu courant. Ce début est loin d'être mauvais mais le groupe semble se retenir sur ces trois titres, tracer des pistes et s'arrêter en chemin. Bon d'accord c'est un peu le principe d'une démo, mais là c'est réellement frustrant car on sent bien que si Lands of past parvient à dépasser les clichés propres au genre, on tient là une formation importante.

 

The sentinels of time

Dès les premières notes, nous voilà plongés en un univers féerique de douceur et de poésie dans lequel un metal atmo et sympho (incrusté à la fois de lenteur et de riffs plutôt heavy qui donnent de la rapidité aux titres) règne tel un éclat de pureté. Comment ne pas en être convaincu lorsqu'une douce voix enchanteresse se fait entendre ? Mélancolie habitée cependant d'une certaine énergie combative, le groupe français (formé à l'initiative d'Olivier et d'Alexandra en 2001) impose ici de belles constructions efficaces. Je ne vous cache pas que sur ces trois titres ma préférence va à "Il seme maledetto" qui ouvre magnifiquement le bal. "Fallen pledge" (superbe intro) suit et Vince fait son apparition avec un chant clair tout en charme et en finesse. Les dialogues entre vocaux féminins et masculins sont alors exquis, le tout servi par une musique où l'émotion transpire à chaque instant. Un pur régal donc que ces deux chansons, malheureusement légèrement gâché par le dernier titre, "Corresia", au sein duquel le chanteur en fait beaucoup trop dans les sentiments qu'il veut inspirer. Cela fini donc par un "sur-jeu" empreint de mièvrerie, bien que les notes des divers instruments soient toujours aussi bien posées… Dommage, d'autant plus que les deux morceaux précédents m'avaient entraînée dans un merveilleux voyage à l'atmosphère sereine, dont chaque pas était encouragé par une subtile volonté de pénétrer et d'accrocher. Lands Of Past a un réel potentiel et j'espère que leur discographie s'ornera de joyaux, car à l'écoute de cette très bonne démo, le meilleur est encore à venir…

 

Thrashocore

Lands Of Past est un tout jeune groupe qui nous vient du sud de la France, créé à la base par une claviériste (Alexandra) et un guitariste-pianiste (Olivier). Mais ça n'est pas moins de 9 personnes qui ont participé à la réalisation de cette première démo intitulée "Call". Le groupe a l'audace de se lancer sur le chemin du metal gothique déjà bien fréquenté par nombre de formations au sein desquelles il faut faire souvent le tri. Et ce premier essai est plutôt convaincant je dois dire.

 

"Call" commence sans conteste par le meilleur titre des 3 : "Il Seme Maledetto". Après une introduction un peu poussive laissant présager du pire, la voix enchanteresse d'Asphodel, le piano et le violoncelle viennent tout de suite dissiper les craintes, les mélodies et la richesse de l'ensemble se révélant finalement emprunt d'émotions. Reste sur ce premier titre quelques sujets qui fâchent, comme les guitares rythmiques totalement en décalage par rapport à la beauté du reste, pas qu'elles soient trop violentes mais leur aspect trop saccadé et répétitif casse la magie et l'ambiance du morceau. Le second titre "Fallen Pledge" commence plus calmement, mettant encore une fois en valeur la voix Asphodel (absolument parfaite ici) et on découvre alors la voix de Vince. Le titre prend une tournure un peu électronique pas désagréable mais c'est par contre le chant masculin qui le devient à cause de son accent anglais bien français et de son timbre (mais c'est personnel), la qualité du chant féminin l'écrasant complètement. Mêmes remarques sur le troisième titre "Corresia" encore plus calme où le chant masculin n'a à mon avis pas sa place, à côté de la grandeur du reste... Je tiens tout de même à souligner la qualité des guitares mélodiques qui font à chaque fois mouche sur chacun des morceaux de l'album (le solo de "Fallen Pledge"...).

 

Reste sinon les instrumentations de moyenne qualité, venant du fait qu'elles ne sont pas issues de vrais instruments, mais on ne peut pas leur en vouloir car c'est plus une question de moyens, d'autant plus que la qualité mélodique de celles-ci est souvent évidente. Avec ces quelques 12 minutes de musique, Lands Of Past a à mon avis réussi son pari. Malgré quelques fautes de goût (si je puis dire), "Call" nous témoigne déjà d'une musique mature dont la richesse et la profondeur pourraient bien donner un excellent album. Affaire à suivre...

 

VBV zine

Ce MCD m'a laissé sur les genoux, Lands Of Past montre là où beaucoup ont échoué, qu'il est possible de faire cohabiter plusieurs sonorités tout en gardant sa propre essence.

Avec le premier titre s'ouvre des portes sur le Lands Of Past, ce titre mêle un coté épique tout en ayant un coté mélancolique qui va nous poursuivre jusqu'au bout de cet opus.

Juste derrière s'enchaîne un deuxième titre où se mêlent aussi bien les voix que les instruments et où les ambiances se succèdent les unes aux autres. Arrive la fin du temps impartie dans les terres de Lands Of Past, un dernier titre restant dans les mêmes tons que les deux précédents est le point final à ces quelques (seulement 12) minutes d'invitations à entrevoir leur monde et partager quelques instants dans un monde bien loin d'ici...

 

VS

LANDS OF PAST est avant tout un projet studio issu de l'imagination de deux personnes, Alexandra (claviers) et Olivier (piano/guitare). S'octroyant les services de musiciens recrutés de part et d'autre afin de former un groupe studio, cette démo 3 titres a enfin pu voir le jour.

S'annonçant comme une "aventure médiévale, gothique et metallique", il serait dommage de les réduire au simple terme de metal gothique car même si l'ambiance des morceaux y fait immédiatement penser, la qualité de composition est supérieure à ce que le genre nous propose habituellement. Les morceaux mêlent parties heavy mid-tempo et/ou parties atmosphériques où guitares, piano, nappes de synthé et violoncelle s'imbriquent pour former une très belle alchimie sur laquelle flotte la douce voix d' Asphodel (qui évolue dans un registre proche de celui de Tarja de NIGHTWISH), le tout supporté par une rythmique qui colle très bien à l' ensemble. On retiendra principalement l'excellent premier titre, "Il seme maledetto", les deux suivant étant malheureusement entâchés par une voix claire masculine qui, malgré sa justesse indéniable, à force de vouloir exprimer trop d'émotion, fini par tomber un peu dans le cliché du genre (surtout sur "Corresia", la troisième et dernière plage du CD). Dommage car le timbre n' est pas désagréable et se marie très bien à celui de la chanteuse sur "Fallen Pledge"... Heureusement, l' utilisation limitée de ce chant masculin ainsi que l'excellence des musiciens permettent de passer outre.

La production quant à elle est très bonne pour une démo, même si on regrette que les chants féminins soient un peu sous-mixés.

Trois titres c'est court mais l'avenir du projet semble prometteur. En effet, LANDS OF PAST à tout en main pour se faire un nom au sein de la scène française. A suivre...

DERNIER ALBUM

Neverending Story

_______________________

DERNIERE VIDEO

Dark Spell

Copyright 2013 - Lands of past - Designed Lands of past PRODUCTION